Libertinage

Plaidoyer pour les plans à 3

Faire l’amour avec deux autres personnes ? Beaucoup de monde y pense. Le plan à 3 est le fantasme de plus d’une femme sur quatre. 15% des nanas y pensent d’ailleurs pendant qu’elles font l’amour avec un homme. Quand Freud disait qu’on est tous bisexuels au fond, il n’avait peut-être pas tort, surtout concernant le beau sexe. Néanmoins, peu de gens réalisent effectivement ce fantasme. Sûrement à cause de la notion de zone de confort.

La zone de confort, c’est quoi ?

La zone de confort se traduit par les comportements habituels qu’une personne maintient pour être dans un état pas ou peu stressant (mais peu stimulant aussi). On reste dans ce qu’on connait, ce qui ne nous stresse pas, ce qui nous rassure… C’est une sorte de prison confortable qui mène ainsi la personne à dresser des murs à de multiples niveaux, ce qui lui procure un sentiment de sécurité… la plupart du temps illusoire. Dans cette zone, la personne s’est fixée des limites, s’est établi des guides et des règles, a établi des croyances… Pour maintenir un certain degré de confort, elle recherche la routine et les situations connues qui minimisent la prise de risques.

Les gens prisonniers de leur zone de confort n’osent pas trop se confronter à la nouveauté, à l’inconnu et à ce qui leur paraît imprévisible ou difficile à maîtriser. Ils préfèrent rester seuls chez eux, même si c’est pour s’emmerder, que de partir à l’aventure (bien que les gens prétendent presque tous qu’ils veulent vivre une vie palpitante). Le problème c’est que celui qui ne trouve jamais le courage de sortir de sa zone de confort risque de passer à côté de bien des choses cool.  L’éternel dilemme, non ? La jolie maison tranquille contre l’appel sauvage du monde derrière la porte…

Quand il y a plus de chances de faire une expérience cool que de s’emmerder alors qu’on a rien de mieux à foutre que de regarder la TV (officiellement = attendre l’amour en gâchant ses plus belles années), je conseille de garder en tête la citation suivante : «La vie débute hors de ta zone de confort.» Personne ne fera jamais rien d’extraordinaire en restant dans sa zone de confort. Y’a ceux qui en sont capables (5% de la population) et les autres.

Il est donc normal d’avoir envie d’essayer de nouvelles choses au lit (comme faire un plan à 3)  mais également naturel d’avoir peur. La différence se fait dans la façon de gérer cette appréhension. Il y a deux catégories de gens dans la vie :
– les aventuriers qui ont envie de vivre leur vie à fond, ils ont peur mais se dominent et vivent de grandes choses ;
– les gens « normaux » qui ont envie, sont pleins de beaux projets, mais n’iront jamais au bout en remettant toujours au lendemain en se disant pour se rassurer qu’une autre occasion se présentera bien… ils se réveilleront vieux et regretteront de ne pas avoir eu assez de courage.

Quelles sont les conditions idéales d’un plan à trois ?

« Fille seule » me paraît être la situation la plus confortable car elle ne met pas en danger une quelconque relation. En gros, rien à perdre, tout à gagner ! Néanmoins, il est nécessaire de s’assurer de le faire avec de bonnes personnes.

Beaucoup de gens pensent que c’est mieux de le faire avec des amis, car il est facile d’en parler avec eux. Seulement, je crois que c’est pour ça que beaucoup ne franchiront jamais le pas : on sait que ça changera quelque chose avec eux, à tout jamais. Il faut prendre en compte aussi la gêne que représenterait le fait de découvrir ces personnes dans un contexte nouveau et souvent tabou.

Le plan avec un couple d’inconnus me semble la situation idéale pour tester cette pratique sexuelle. Aucune implication émotionnelle avec les deux autres personnes du trio, pas de concurrence avec la fille qui est bi car elle la baise aussi (il y a donc pied d’égalité), et une mauvaise expérience n’aurait rien de dramatique car il serait possible de couper les ponts sans grande difficulté (mais ne soyons pas pessimistes car la plupart de ces expériences sont super cools). Bien qu’idéale, c’est cependant la situation la plus difficile à gérer sur le terrain car en face il y a deux inconnu(e)s. Mais en fait, on peut voir le scénario autrement : comme une super opportunité car ça réalise en plus le fantasme de l’inconnu(e) ! Il est donc toujours possible de jouir de la vie au-delà de ses propres limites ! Perso, je trouve que l’inconnu c’est bien mieux car on peut se permettre d’être nous même (pas de jugement) et de s’assumer en tant que personne sexuellement libérée. Y’a pas la pression de se dire « qu’est-ce qu’ils vont penser de moi » parce que ces personnes ne pensent rien a priori et parce que de toute façon elles disparaîtront aussi vite qu’elles sont apparue. Une parenthèse. C’est plus facile de tomber le masque.

Dans la vie, il faut prendre les bons moments quand on le peut car on ne sait pas quelle tuile peut nous tomber dessus demain. Puis même pourquoi se priver de bonnes choses alors que la vie est souvent chiante à souhait ? Faut pas tout over-compliquer sinon ça rend fou. La vie est courte, la vie est ennuyeuse alors s’il y a l’occasion de quelque chose de spécial autant saisir la balle au bond, non ?

Certaines personnes disent qu’elles préfèreraient que cela se passe de façon spontanée plutôt que de façon planifiée. En effet, cela permettrait de ne pas avoir le temps de stresser sur le trajet (c’est pour ça que ça demande un peu de force de caractère et que tout le monde n’en est pas capable). Seulement, en planifiant on joue la carte de la franchise car cela enlève le côté inquiétant. Si un couple invitait une fille à boire un verre sans que qu’elle ne sache à quoi s’attendre, elle ne viendrait probablement pas car trouverait ça louche.  D’un autre côté, attendre que cela arrive « tout seul », c’est un coup à ce que ça n’arrive jamais (comme l’amour qu’on attend en mangeant des gâteaux devant la télé, bien à l’abri dans sa zone de confort). Les gens réalistes préféreront provoquer leur chance, provoquer leurs bonnes rencontres… Enfin, ne vaut-il pas mieux une bonne expérience planifiée qu’une mauvaise spontanée (d’ailleurs le fait que cela soit planifié n’enlève en rien la spontanéité de l’action sur le moment) ?

A quoi ressembleraient les bonnes personnes ?

Faut surtout pas se méprendre, les gens épanouis sexuellement ne sont généralement pas désespérés ou névrosés, pas précoce ni mal foutus, pas névrosés ni bizarres. Un couple normalement constitué qui propose des plans à trois aime le sexe et choisit ses amantes avec soin. Se protège, n’a pas de MST. A des amis avec qui il ne baise pas. En somme, se respecte et respecte les autres. C’est même pour ça que quand un tel couple a envie de s’envoyer en l’air, il s’envoie en l’air. Le truc c’est d’arriver à se foutre de la pression sociale et de ne jamais regretter quoi que ce soit. C’est une super façon de voir la vie (ça peut être déstabilisant car tout le monde avance masqué de nos jours c’est fatiguant surtout quand on parle de sexe). Mais il faut de la maturité pour se rendre compte de ça et pouvoir saisir sa chance. C’est simple mais ce n’est pas facile… si c’était très facile, tout le monde le ferait.

Les seules choses qui se mettent entre une fille qui a envie de tenter l’expérience et tous ces plaisirs avec un couple (semblables à une piqûre d’adrénaline), c’est :
– la zone de confort (on en a déjà parlé) ;
– la pression sociale (on en subit tous mais faut la combattre même si c’est pas toujours facile) ;
– le fait que la société essaie de rendre les gens honteux de leurs pulsions et fantasmes pour qu’ils restent bien sagement des consommateurs.

Pour tirer son épingle du jeu, il faut penser un peu différemment de la masse : assumer et prendre sur soi, il y a pas de raisons de regretter (d’ailleurs y’a plus de chances de regretter de ne pas l’avoir fait). Ressentir du stress au début c’est normal.

Mais si c’est un couple sain, il mettra la fille à l’aise, faut avoir un minimum confiance. Pas de silence gênant, que de l’anticipation excitante! Ils vont pas se jeter sur la fille comme des bêtes sauvages, ça se passera de manière fluide. Bref normalement les gens qui en sont à un tel niveau de développement sexuel (et émotionnel) sont civilisés et ne font pas aux autres ce qu’ils ne veulent pas qu’on leur fasse (sauf demande explicite). Et puis si ça se passe mal, ils s’en foutent parce qu’ils pourront baiser quand même !

Beaucoup de femmes sont habituées à tomber sur des mauvais coups donc elles ne sont mêmes pas conscientes de combien elles peuvent prendre leur pied et se relaxer. C’est une occasion de voir la sexualité autrement. Un couple sain ne laissera pas de côté l’invitée, elle prendra bien son pied pied : leur but n’est pas d’assouvir leurs désirs égoïstement (après tout, ils sont deux, ils n’ont pas besoin d’une 3ème personne pour ça) mais de donner du plaisir ensemble. Si c’est la première fois, la fille sera initiée comme beaucoup d’autres filles l’ont sans doute été avant (mais vous n’en saurez jamais plus sur elles car la discrétion est importante). Normalement, un couple qui aime s’éclater à trois ne demande pas la Lune : une bonne partenaire pour Madame et Monsieur aime donner et recevoir du plaisir. Ce qui est finalement la base de la base, mais qui est impossible pour beaucoup de filles qui se compliquent la vie à l’extrême.

La seule chose très importante, c’est de la bonne volonté, et de ne pas faire de faux plans par peur. Pour que ça se passe bien, il est impératif que la fille ne fasse pas chier avec ses principes à la con (l’étroitesse d’esprit est un tue l’amour) et les excuses de merde genre « j’ai mes règles » toutes les semaines. Du respect, en somme. Si on s’engage, on ne fait pas un pas en avant pour un pas en arrière… les meufs pensent souvent que c’est original comme attitude mais en fait c’est hyper répandu et pitoyable. Quand on assume et joue cartes sur table on attend un effort de la part de la personne en face… Les filles qui ont compris qu’il faut être actives dans la vie et non passives pour vivre des trucs sympas marquent des points.

Les allumeuses qui n’ont que de la gueule et les grognasses qui veulent faire la morale, sachez que c’est peine perdue. Je sais très bien ce que ça voudrait dire sur vous et je l’ai déjà eu mille fois le numéro de la coincée du cul qui aimerait sortir son balais du cul mais qui n’y arrive pas, alors je ne vous en voudrais même pas. Ca me fait bien rire ça, les gens qui prônent l’ouverture d’esprit mais juste pour eux car ils sont incapables d’en faire preuve envers les autres personnes.

Pour se rassurer, beaucoup veulent boire un verre avec le couple avant. Comme si on connaissait mieux les personnes après avoir bu des verres avec (histoire de bien tourner autour du pot en tentant de se rassurer alors que ça ne fait que reporter le moment de se jetter enfin à l’eau)… en fait, un des meilleurs moyens de briser la glace n’est-il pas de faire l’amour et de discuter sur l’oreiller ?

La vie est très courte (sauf quand on fait la queue à La Poste) donc faut essayer de profiter au maximum de chaque journée… Sérieusement, j’ai récemment survécu à un accident et ça m’a appris que la vie peut s’arrêter net n’importe où, n’importe quand. Ca fait réfléchir… alors, croyez-moi, il faut vivre !!! Pas dans dix jours, tout de suite !!!

Si la fille n’ose pas aller chez le couple ni l’inviter chez elle, il reste toujours la solution de se faire une soirée à trois en club libertin (ce qui en fait assouvirait encore un fantasme de plus – ça serait vraiment une soirée hors de la vie habituelle, une bulle d’oxygène pour tout le monde).

Explication de la pression sociale !

Toute cochonne est potentiellement une « fille bien ». Toute « fille bien » est potentiellement une cochonne. C’est la vie… Les femmes doivent apprendre à se lâcher impunément, les mecs à l’accepter et à en profiter ! La vérité c’est que ces mêmes couillons qui montrent du doigt les filles qui se lâchent, seraient très heureux si c’était avec EUX qu’elles couchaient. Mauvaise foi et frustration sont donc au rendez-vous.

Le sexe, ça excite à mort (et ça fait peur de perdre le contrôle). Si on réfléchit, c’est pourtant un peu ça, le but de la vie : éviter la douleur et rechercher le plaisir. Or, le sexe n’est-il pas l’une des expériences les plus agréables au monde ? Faut pas juger, c’est même plutôt bien. Le couple qui fait des partouzes a d’ailleurs sûrement fait pire en terme d’expériences (eh oui malgré les apparences les gens ne sont pas vierges non plus). C’est la nature. En cas de manque d’expérience ou de craintes, c’est mieux de franchir le pas avec un couple qui sait ce qu’il fait ou lieu de se faire mal baiser par un bourrin.

En cas d’a priori envers le sexe cochon et de fermeture d’esprit à toute sortes d’expériences que maman n’approuverait pas, faut se souvenir de ça : le sexe c’est beau, le sexe c’est le plaisir, le sexe c’est la vie ! Ceux qui se privent de ce plaisir au nom de je-ne-sais-quels-principes passent à côté d’une des meilleures choses que la vie a à offrir (comme par exemple le cunni jusqu’à l’orgasme – ouais je sais peu de mecs arrivent à faire jouir comme ça) !

Fermer cette page et continuer à vivre comme avant ou bien réfléchir et agir en conséquence… telle est la question ! Pas dans dix jours, tout de suite (la procrastination c’est un peu de la merde).

Dix raisons de faire un plan à trois avec un couple d’inconnus ?

 Dix raisons de faire un plan à 3 avec un couple d’inconnus :
– parce que plus on est de fous, plus on jouit (3 fois plus de chances de prendre son pied comme une folle) ;
– parce que c’est l’occasion de passer une soirée hors du temps, de vivre quelque chose de spécial ;
– parce que les autres gens n’en sauront rien si on ne le leur dit pas (et entre nous si la fille le raconte à ses amies, elles seront jalouses car elle aura osé elle) ;
– parce que c’est un défi, une occasion de repousser ses limites ;
– parce qu’il y a bien plus d’énergie sexuelle dans la pièce que quand on baise à deux ;
– parce que c’est une nouvelle façon de voir la sexualité, qui fait grandir dans ce domaine ;
– parce que il ne faut pas mourir bête et que c’est gratuit ;
– parce que c’est l’occasion de rencontrer des gens ouverts d’esprit qui ne jugeront pas et de se laisser aller ;
– parce que, si on se respecte vraiment, on fait ce dont on a envie au fond au lieu de se brimer toute seule ;
–  parce que ce n’est pas une question de concurrence ou de complexes mais d’entraide (comme une équipe) pour que ça soit une bonne expérience pour tout le monde.

À ne pas rater !
Vous souhaitez avoir plus de succès en amour et une super vie sexuelle ?

Pour recevoir gratuitement par mail de nombreux conseils ainsi que mon guide PDF "10 choses qui excitent vraiment les hommes chez les femmes", dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous les envoyer !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *